Angry Birds ?

La rue de Charonne est une rue très rapide à vélo, surtout si tu l’empruntes dans le sens de la descente.
J’étais donc dans le sens de la descente. Pas très loin devant moi j’aperçois au bon milieu de la chaussée une bande de pigeons en train de se partager un reste de kebab abandonné, dégoulinant de sauce samourai et débordant de frites jaune fluo.
Les cinq pigeons se battent pour attraper les meilleurs morceaux, ne sachant pas eux-mêmes s’il s’agit plutôt de la frite couleur maïs, du pain des blés ou de la très renommée mixture tomate-salade-oignon.
Alors que ma roue avant, telle une lame de katana, se rapproche dangereusement du groupe de prédateurs, j’essaie de prévenir les innocents de ma présence :
« rouuuuuu, rouuuuuuu, rouuuuuuu » laissé-je echapper en langage pigeon (trad. litt. « dégagez de la rouuuute, putain! »)
La rue encombrée ne me laisse d’autre alternative que de foncer tout droit dans le paquet, qui commence à s’éclaircir alors que les pigeons se débattent pour s’échapper avec une partie du larcin qu’ils se refusent à abandonner.
Quatre pigeons s’envolent finalement juste devant ma roue lancée à un bon 35km/h, réalisant sans-doute que la vie vaut plus qu’un kebab sauce samouraï. Le cinquième s’aperçoit soudain qu’il est tout seul et, croyant à sa supériorité sur ses congénères qu’il a finalement réussi à chasser de sa proie, mord pleinement dans le pain et tente un décollage d’urgence. Le pauvre…
Sans-doute le plus jeune des cinq, il n’aura pas bien calculé le temps nécessaire au décollage forcé avec kebab au bec.
Je me souviens encore de l’image du pigeon face à moi, les ailes écartées battant le vent avec ce regard (il faut extrapoler un peu) d’abord empli de fierté d’avoir remporté la bataille du kebab, puis se melant de doutes alors qu’il comprenait que son embonpoint allait lui être fatal, quand ma roue coupait finalement court à ses pensées pigeonnesques…
Crouik, en plein sur la tête. Pauvre pigeon. Et pauvre de moi, c’est pas bon pour le Karma.
Quand je me suis retourné, il avait la tête plate, fondue dans la sauce samourai, les ailes encore déployés vers le ciel qu’il n’atteindrait jamais.

Sa dépouille laissera une empreinte encore quelques jours sur le sol, avant que les corbeaux et les rats ne finissent d’en effacer le souvenir à jamais, sauf dans ma mémoire.

J’en suis venu à me demander combien d’oiseaux étaient écrasés chaque jour par nos monstres d’acier. 1000, 10000, 10000 ? J’ai eu le malheur d’en écraser un même si je prend le soin de les éviter chaque jour quand je roule dans Paname. Alors imagine les voitures… (voir photo jointe…)

Adieu pigeon, mon ami.

Je terminerai avec ce merveilleux poème tiré de ce film devenu classique « C’est arrivé près de chez vous » (cours à ton vidéo club si tu n’as pas encore vu) :

« Pigeon
Oiseau à la grise robe
Dans l’enfer des villes
A mes yeux tu te dérobes
Tu es vraiment le plus agile »

Be Sociable, Share!

° , , ,

6 Responses to “Angry Birds ?”

  1. Vladoche Says:

    Nous sommes nombreux (cyclistes) à prendre soin de ne pas percuter les rats des airs. Pourtant j’ai toujours trouvé déconcertant la façon avec laquelle ils ignorent mes avertissements pour ne s’échapper qu’au moment de LEUR choix: généralement très juste.
    Peut être que ton avertissement en langue pigeon en a t-il mis un trop en confiance? :-)

  2. pistar Says:

    Observation :
    Le pigeon s’envole toujours devant lui (il ne fait pas demi-tour), même si tu es dans la trajectoire.

    Conseil :
    Passe tant que possible derrière lui.

  3. jb Says:

    c’est triste :(

  4. CHOFFE Says:

    C’est la dure loi du plus faible : dans les troupeaux, ceux qui se font manger par leur prédateur, ce sont les plus faibles, les malades ou les plus jeunes.
    c’est la même chose pour ce pigeon : il était jeune, obèse et gourmand…la nature c’est chargée e faire le reste en utilisant la roue du vélo de Reupee. Je le savais, c’est le prédateur des temps modernes. Poor flat bird !

  5. rxra Says:

    je suis pas coursier …. juste vélotafeur et pas plus tard que hier je me suis pris un pigeon dans ma roue avant …. je suis pas sur de l’avoir tuer … pas pu m’arrêter pour voir …. en tout cas je l’ai touché … je me demandais justement si ça arrivait souvent …. un début de réponse ici on dirait.

  6. Thomas Says:

    ça m’est arrivé aussi. Prudence cependant, j’ai un ami qui a vu un pigeon se coincer dans sa roue avant à un peu plus de 30km/h. Le pigeon a fini en charpie mais l’ami en question n’était pas en reste. Beau soleil par dessus le guidon, à cette vitesse, ça fait mal !

Leave a Reply